mardi 12 octobre 2010

Red dingue



Le roux est sur tous les fronts et en l'occurrence sur le mien depuis un petit bout de temps. La mode et la photographie ne se font pas prier pour mettre les rednecks et autres chevelures rouges incendiaires sur le devant de la scène. 

Et je dois admettre que c'est en (re)découvrant il y a un sacré bout de temps le sublime (je pèse mes mots) shoot de Guy Bourdin mettant en scène une chevelure rousse incandescente, alanguie derrière un combiné de téléphone, que j'ai compris à quel point la rousseur était synonyme de mysticisme, de raffinement et de singularité. 


Étrangement, The Chromatics a réutilisé cette photo en illustration comme pochette de couverture pour l'album Night Drive, puis a été repris très récemment dans une version glamourisée et presque trop aseptisée pour la nouvelle compilation Hotel Costes. Hasard ? Je ne crois pas.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...